Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

THEATRE A JOIGNY: " Antigone ou le courage de la liberté " de Philippe CORVAL à JOIGNY le 28 novembre - 20h.

1 Novembre 2013, 09:54am

Publié par c3v maison citoyenne

THEATRE A JOIGNY: " Antigone ou le courage de la liberté " de Philippe CORVAL à JOIGNY le 28 novembre - 20h.

Chers amis,


Ce serait pour moi un bonheur et, je l'espère, pour vous, une belle soirée, si vous assistiez à la mise en scène d'une pièce que j'ai écrite,

" Antigone ou le courage de la liberté "


Tous les acteurs, toutes les actrices sont des professionnels

et je peux vous assurer que la metteure en scène y met

son intelligence et ses " tripes".


Le spectacle sera donné à Joigny,

jeudi 28 novembre, salle Debussy, 20h.
 

Merci de retenir cette date.
Amitiés
Philippe

Le livre de Philippe CORVAL en librairie

voir notre article ICI

 

Vidéo 1: Présentation du projet "Antigone ou le courage de la liberté 

  4mn30

Vidéo 2: Interview de Philippe CORVAL A propos d'Antigone ou le courage de la liberté.

8mn30

THEATRE A JOIGNY: " Antigone ou le courage de la liberté " de Philippe CORVAL à JOIGNY le 28 novembre - 20h.

« Une première en même temps qu’un petit miracle » pour l’auteur saltusien Philippe Corval

Philippe Corval est âgé de 75 ans. Il vit à Saint-Julien-du-Sault. - photo d’archives F.J.

Philippe Corval est âgé de 75 ans. Il vit à Saint-Julien-du-Sault. - photo d’archives F.J.

Une pièce de théâtre écrite par Philippe Corval a conquis un metteur en scène qui l’a adaptée sous forme de lecture-spectacle. Deux représentations sont programmées à Paris. Avant Joigny, jeudi.

 

«C'est une première pour moi. En même temps qu'un petit miracle. » Philippe Corval savoure. La chance d'avoir été publié, déjà : « C'est une étape que tout le monde ne passe pas. »

Cet habitant de Saint-Julien-du-Sault, psychologue clinicien à la retraite, a écrit Antigone ou le courage de la liberté, disponible en librairie depuis 2011. Dans cette pièce de théâtre, il transpose les personnages d'Antigone – fille d'Œdipe dans la mythologie grecque – de sa soeur Ismène, de son fiancé Hémon, de son oncle Créon, dans un contexte et un scénario renouvelés : « Avec eux, j'ai inventé une histoire d'aujourd'hui », dit l'auteur. Son intention n'était absolument pas « de mettre ses pas dans ceux de Sophocle. » Sophocle le dramaturge, l'auteur de multiples tragédies grecques dont Antigone ou Oedipe roi.

Et voilà que Sophie Knittl, comédienne, metteur en scène « à l'affût des nouveautés », a eu un vrai coup de coeur : « Antigone ou le courage de la liberté m'a immédiatement séduite. J'ai décidé d'en commencer un chantier de création », témoigne-t-elle. C'était il y a un an et demi. Le spectacle, soutenu par le directeur de production Thierry Ottinger, interprété par une équipe de comédiens professionnels (Johanne Thibaut, Julie Harnois, Samuel Churin, etc.) a été joué au Théâtre des déchargeurs, à Paris hier soir ; il le sera encore ce mercredi. Les représentations ciblent un public de directeurs de théâtres, de responsables culturels. Demain, jeudi 28 novembre, rendez-vous est donné salle Claude-Debussy à Joigny, dans le cadre de la programmation proposée par le Collectif d'action des trois vallées.

« Ça remue »

Philippe Corval devait découvrir l'adaptation de son oeuvre, sous forme de lecture-spectacle, dans la capitale. « Pour l'instant, je n'ai vu que des enregistrements. Ce que je peux dire, c'est que l'équipe y met vraiment toutes ses tripes. Ça remue ! » L'auteur a été pleinement associé à la démarche menée par Sophie Knittl : « J'ai effectué quelques modifications, ainsi que l'exige une mise en scène. Je dirais que mon livre est une création et que le spectacle est une re-création. L'articulation entre les deux, tout à fait nouvelle pour moi, est réellement intéressante. » Philippe Corval l'avoue : Antigone est une figure qui le fascine. « Pour moi, elle représente un personnage de convergences. » Il raconte cette adaptation signée Anouilh, applaudie « trois ou quatre fois au théâtre ». Cite les travaux de Cocteau, de Brecht. Puis l'ancien psychologue expose, en prenant appui sur un triangle, le concept du complexe d'Œdipe, théorisé par Sigmund Freud. Œdipe. Œdipe a tué son père, sans le savoir, et épousé sa mère, sans le savoir aussi. De cette union sont nés quatre enfants dont Antigone.

 

En rédigeant, Philippe Corval a conservé les thèmes essentiels que sont la malédiction de l'inceste, la grandeur et la difficulté de l'amour, le pouvoir, la loi… Sa pièce se déroule dans un lieu unique, le bureau de Créon. Lequel est l'oncle d'Antigone, « un oncle qui tire les ficelles, et qui est le père d'Hémon, le fiancé d'Antigone. » Il a également préservé un personnage central dans tout drame antique : le Choeur. « C'était une sorte d'assemblée composée de sages. Chacun pouvait exprimer des opinions diverses. »

Le Choeur est devenu l'Organisation dans la lecture spectacle. Une lecture-spectacle qui se situe « à la lisière du jeu et de la mise en scène », dévoile Sophie Knittl. « Un parti-pris artistique qui permet de faire entendre au plus incarné le bijou-texte que nous a offert Philippe Corval… »

 

Pratique. Antigone ou le courage
de la liberté
, lecture-spectacle mise en scène
par Sophie Knittl, ce jeudi 28 novembre
à 20 heures, à la salle Claude-Debussy
de Joigny (rue Saint-Jacques). Entrée : 10 €, tarif réduit : 5 €. Réservations en téléphonant au 03.86.43.78.75.

Sophie Thomas - Y.Rép.

Commenter cet article