Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

La newsletter de Planète Amazone - DÉCEMBRE 2013 - Un logo détourné de la Coupe du Monde 2014 dévoilé pendant la journée internationale d'action 'Stop Belo Monte!'

17 Décembre 2013, 11:42am

Publié par c3v maison citoyenne

- La newsletter de Planète Amazone - DÉCEMBRE 2013 (3) -


rejoignez-nous aussi sur les réseaux sociaux (cliquez sur les icônes) :
 


Un logo détourné de la Coupe du Monde 2014 dévoilé pendant une journée internationale de mobilisation contre le barrage de Belo Monte

LIEN POUR TELECHARGER LE LOGO

émission spéciale "C'est pas du vent" sur RFI

 

Des rassemblements on eut lieu dans plusieurs villes brésiliennes ainsi qu'à New York, Rome et Paris mardi 10 décembre 2013 pour protester contre la poursuite du chantier de Belo Monte et le développement prochain d'autres barrages sur les fleuves Tapajos et Teles Pires, en Amazonie brésilienne. Dans la capitale française, près de 150 manifestants ont répondu à l'appel de Planète Amazone et de l'initiative citoyenne européenne 'Arrêtons l'Ecocide en Europe' *, qui a reçu le soutien de 20 parlementaires français et européens, ainsi que de l'actuelle Garde des Sceaux Christiane Taubira. Mobilisation également dans toute la France.

Les français ont donné ce mardi 10 décembre 2013 un signal fort en direction du gouvernement brésilien et des entreprises françaises impliqués dans des projets très décriés de grands barrages en Amazonie brésilienne. Dans toute la France, ils ont posé devant des symboles de l'Etat brésilien (ambassade, consulats), sur des terrains de foot (en raison de l'approche de la Coupe du monde) ou devant les uccursales de GDF-Suez, Alstom, EDF ou même Mercedes-Benz. Un kaléiodoscope est d'ores et déjà visible sur la page Facebook de l'ONG Planète Amazone.

Les personnes présentes à Paris en cette journée internationale des droits de l'Homme où le monde entier honorait Nelson Mandela se sont réparties entre deux lieux symboliques. Devant le siège de la compagnie Alstom, qui fournira bientôt les turbines du barrage de Belo Monte, il a été fait état d'une vive préoccupation concernant la participation d'entreprises françaises dans des projets de barrages portant atteintes aux droits humains et à la biodiveristé de territoires considérés comme de véritables sanctuaires naturels.

Les défauts de consultation des peuples autochtones impactés par ces projets ont été rappelés. Il a également été demandé, en raison de ces manquements, des nombreuses actions judiciaires en cours et de condamnations, ainsi que de plusieurs conventions internationales ratifiées par le Brésil, qu'Alstom renonce à sa participation à Belo Monte et aux autres projets de barrages controversés, en construction ou à l'état de projet (il existe un précédent : sous la pression de différentes ONGs, la compagnie avait déclaré forfait en 2010 de sa participation au barrage d'Ilisu en Turquie). Un rendez-vous avait été demandé avec la direction d'Alstom qui n'a pas donné suite.

L'accès à l'ambassade du Brésil ayant été bloqué, un second rassemblement s'est tenu sur une place adjacente, près du métro Alma-Marceau. Les participants ont appelé le gouvernement brésilien à respecter les droits des populations indigènes et autochtones, menacés par un arsenal d'amendements et projets de lois depuis l'administration Lula, avec une intensification notable depuis l'entrée en fonction de la présidente Dilma Rousseff.

Il a aussi été demandé à ce que le pays veille à assurer la protection des leaders indigènes et des défenseurs de l'environnement dont la vie est menacée. Lu en public, le témoignage bouleversant de Valdelice Veron, l'une des porte-paroles du peuple Guarani-Kaiowa, considéré comme l'ethnie indigène la plus martyrisée du Brésil, a provoqué une grande émotion. Emotion aussi à l'évocation du récent assassinat, le 1er décembre 2013, d'Ambrosio Vilhalva, cacique Guarani, et à celle de la mémoire de Chico Mendès, tombé sous les balles d'un assassin il y a 25 ans, le 15 décembre 1988, pour son combat en faveur de la préservation de la forêt amazonienne. Les meurtres d'indigènes et de défenseurs de la nature au Brésil n'ont jamais cessé depuis ce tragique événement. Une minute de silence a été observée en hommage aux indigènes et défenseurs de l'environnement assassinés. 

Une transcription du témoignage de Valdelice Veron a été remis officiellement à un représentant de l'ambassade du Brésil, accompagné d'une lettre d'Antonia Melo (Movimento Xingu Vivo Para Sempre) rédigée spécialement pour l'occasion.  

La remise du document de Xingu Vivo Pare Sempre était l'occasion de marquer le premier anniversaire de leur campagne Justica Já ("justice maintenant!"). A Paris, les personnes rassemblées ont fair leurs les revendications des riverains de Belo Monte, de leurs soutiens indigènes et des associations qui les défendent, demandant justice pour tous les assassinats (la majorité sont commandités par de grands propriétaires terriens), refusant la posture autocratique d'un gouvernement brésilien qui n'hésite pas à faire recours à des mesures de censure de la justice datant de la dictature militaire telle que la "suspenção de segurança" ("suspension de sécurité"), qui a par exemple cassé le jugement invalidant la licence de construction du barrage de Belo Monte en octobre dernier. En solidarité avec les organisations brésiliennes partenaires de cette journée d'action internationale 'Stop Belo Monte!', Planète Amazone souhaite que le pouvoir exécutif brésilien n'intervienne plus pour invalider le pouvoir judiciaire, dans le respect de la séparation des pouvoirs qui est l'appanage d'une démocratie.

Planète Amazone a enfin dévoilé en France un logo détourné de celui de la coupe du monde de football 2014, prélude à de prochaines campagnes de sensibilisations ciblant ce rendez-vous médiatique incontournable, précédé de nombreux scandales. On se souvient par exemple de l'expulsion violente, début 2013, de la communauté indigène de l''Aldeia Maracana' aux abords d'un nouveau stade à Rio de Janeiro. Les défenseurs de l'environnement estiment que pointer du doigt la Coupe du monde est un juste retour des choses puisque elle est conçue, avec les J.O. de Rio 2016, pour être la vitrine du Plan d'Accélération de Croissance lancé sous la gouvernance Lula, ayant mené à la relance des projets de grands barrages en forêt Amazonie et donc à une intensification de la déforestation et des violations envers les peuples d'Amazonie.


SOUTIENS AU RASSEMBLEMENT 'STOP BELO MONTE!' DE PARIS, LE 10/12/2013 

Christiane Taubira (ministre de la justice et garde ses sceaux), les députés Laurence Abeille (Val-de-Marne), Brigitte Allain (Dordogne), Isabelle Attard (Calvados), Danielle Auroi (Puy-de-Dôme), Denis Baupin (Paris), Christophe Cavard (Gard), Sergio Coronado (français de l'étranger, Amérique du Sud et Caraïbes), Geneviève Gaillard (Deux-Sèvres), François-Michel Lambert (Bouches-du-Rhône), Noël Mamère (Gironde), Paul Molac (Morbihan), Jean-Louis Roumegas (Hérault), François de Rugy (Loire-Atlantique), les sénateurs Leïla Aïchi, Jean Desessard et Joël Labbé, les députés européns Sandrine Bélier, Catherine Grèze, Corinne Lepage, Ulrike Lunacek (Autriche), et Eva Joly, ainsi que le conseiller général Jean-André Lasserre (Hauts-de-Seine)

Le rassemblement a aussi reçu le soutien des ONGs suivantes : Amazon Watch, France Libertés, ICRA InternationalSherpa, l'Observatoire des MultinationalesForça e Coragem et du mouvement Idle No More France.

Enfin, des personnalités nous ont également soutenu : Bernard Lavilliers (chanteur), Jan Kounen (réalisateur), Pierre Richard (acteur) et Paul Watson (environnementaliste de l'ONG Sea Shepherd).

 


Mobilisation à Paris, le 10 décembre 2013 en soutien aux peuples indigènes et aux militants brésiliens engagés contre Belo Monte et les autres grands barrages qui menace la forêt - photo : Gert-Peter Bruch

 

'STOP BELO MONTE!' : les français se sont mobilisés dans toute la France

En France, la mobilisation pour la journée d'action internationale 'Stop Belo Monte!' ne s'est pas limitée aux deux rassemblements de Paris. Des dizaines de citoyens ont imprimé deux affichettes distinctes pour interpeller, d'une part, les entreprises européennes impliquées dans les grands barrages controversés en Amazonie et, de l'autre, le Brésil, sur la question des violations aux droits de l'homme.

Planète Amazone a reçu de nombreuses photos des quatre coins de la France, mais aussi de Belgique, de Suisse, d'AFrique du Sud... Certains ont posé devant l'ambassade ou le consulat brésilien le plus proche, d'autres devant l'antenne locale d'Alstom, GDF-Suez ou EDF, d'autres encore sur un terrain de football, en clin d'oeil à la prochaine Coupe du monde.


Une galerie photo publique a été créée sur la page Facebook de Planète Amazone. L'opération a sucoulevé un tel enthousiasme que ses instigateurs ont décidé de la poursuivre jusqu'à la finale de la Coupe du monde, le dimanche 13 juillet 2014

 

Accéder à la galerie

Kaleidoscope
 

(*) VITE! VOTEZ MAINTENANT POUR DONNER DES DROITS À LA PLANÈTE
(date limite 21 JANVIER 2014):

www.endecocide.eu

 

Lire le compte-rendu sur raoni.com : http://raoni.com/actualites-766.php

 

»--§--«

 

Rencontre François Hollande / Dilma Rousseff du jeudi 10/12 , à Brasilia :
l'Amazonie par pertes et profits

Nous n'avions aucune illusion concernant la visite d'Etat de François Hollande au Brésil du jeudi 12 décembre à Brasilia et nous avons été servis : les questions qui pourraient irriter la présidente brésilienne Dilma Rousseff n'ont pas été abordées et la lutte des peuples d'Amazonie est passée par pertes et profits. La presse du jour a donné le ton en n'abordant même pas ce thème.

Et pourtant, le chef de l'Etat recevait le Cacique Raoni il y a un an à l'Elysée.

 

Lire la suite sur raoni.com

 

»--§--«

 

Une voix pour l'Amazonie, une voie pour l'avenir :Continuez à interpeller vos élus en diffusant le message du Cacique Raoni !

AGISSEZ MAINTENANT ! SOYEZ NOMBREUX À PARTICIPER À L'OPÉRATION
"UNE VOIX POUR L'AMAZONIE, UNE VOIE POUR L'AVENIR"
Merci pour cela de lire l'intégralité des 5 étapes exposées dans cet article :

http://raoni.com/actualites-752.php

 

Inscrivez-vous et suivez les étapes de notre évènement Facebook :
https://www.facebook.com/events/578308305544614/

 

»--§--«

 

/// "URGENCE AMAZONIE" : J'AGIS MAINTENANT ! ///
Je fais un don pour soutenir les actions de Planète Amazone*

 

 

Soutien aux actions du Cacique Raoni Metuktire et à la lutte des peuples indigènes du Xingú contre le barrage de Belo Monte

 

Planète Amazone travaille en étroite collaboration avec le plus célèbre représentant du peuple Kayapo, le Cacique Raoni Metuktire, connu dans le monde entier depuis un quart de siècle pour son combat visant à sauver la forêt amazonienne et ses peuples autochtones. A ses côtés, et auprès d'autres représentants indigènes, nous luttons contre la construction du barrage de Belo Monte, qui focalise, à juste titre, toutes les attentions tant il est annonciateur de la généralisation d'une stratégie désastreuse pour l'environnement et les droits des populations indigènes. Nous oeuvrons également pour favoriser la finalisation de la démarcation des terres Kayapos de Kapot Nhinore qui subissent d’incessantes invasions.

 

Planète Amazone est partenaire de l'Instituto Raoni, dont le Cacique Raoni est le président et administre le site www.raoni.com et la pétition internationale du Cacique Raoni contre le barrage de Belo Monte, qu'il héberge (le nombre de signataires de cette pétition est affiché sur la page d'accueil du site et sur celle du formulaire).

 


Cliquez ci-dessus ou envoyez un chèque
à l'ordre de Planète Amazone à l'adresse suivante :

Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.


Vous pouvez également, sous certaines conditions, faire un don par virement bancaire.
Infos : info@planeteamazone.org

_________________________________________

 

 

Vous pouvez faire un don en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous
ou envoyer un chèque à l'ordre de Planète Amazone à l'adresse suivante :
Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.

AGISSEZ MAINTENANT !
FAITES UN DON À PLANÈTE AMAZONE, MERCI

 

 

N'OUBLIEZ PAS LA PETITION...
http://raoni.com/signature-petition-contre-belo-monte.php

______________________________

»--§--«

 


*PLANÈTE AMAZONE est une association régie par la loi du 1er juillet 1901.

C'est une organisation non gouvernementale (ONG) dont le but principal est le soutien aux peuples autochtones, et plus particulièrement à ceux d'Amazonie, dans leur combat international contre la déforestation.

Les droits territoriaux des peuples autochtones, leur patrimoine, leurs savoirs culturels ainsi que leurs ressources vivrières sont au XXIe siècle, plus que jamais, lourdement impactés par la déforestation, qui contribue directement aux changements climatiques.

Planète Amazone à également pour vocation d'informer sur les causes, effets et conséquences de la destruction des forêts tropicales. Nos missions d'information et de lobying visent notamment à responsabiliser les citoyens sur leur participation passive à la la déforestation et à inciter les entreprises et responsables politiques à prendre des mesures pour que tout projet dépendant de leur autorité soit réalisé dans le respect de la préservation de l'environnement, des droits des peuples autochtones et plus généralement des droits de l'Homme.

Planète Amazone apporte son soutien aux initiatives visant à enrayer la déforestation et participe, dans cet objectif, à l'élaboration de propositions d'alternatives respectueuses de l'environnement et des droits de l'Homme.


Planète Amazone explore notamment les champs d'application suivants :

- elle promeut et veille au respect de la déclaration internationale des droits des peuples autochtones, de la Convention Internationale n°69 de l'OIT relative aux droits des peuples indigènes et tribaux et de toute autre loi, jurisprudence ou convention visant à garantir les droits des peuples autochtones et la préservation de l'environnement,

- elle favorise l'information juridique, politique, humanitaire, éducative et écologique au sujet des forêts tropicales et de leurs peuples auprès du public, des divers gouvernements, de l'ONU ainsi que des organisations gouvernementales et non gouvernementales,

- elle organise et participe à des manifestations culturelles, politiques et/ou médiatiques à caractère non violent,

- elle présente et monte le financement de projets en faveur des peuples autochtones des forêts tropicales selon leurs demandes, leurs besoins, et en partenariat avec eux.


Logo de l'association Planète Amazone
rejoignez-nous aussi sur les réseaux sociaux (cliquez sur les icônes) :

 

© 2013 raoni.com
 
La newsletter de Planète Amazone - DÉCEMBRE 2013 - Un logo détourné de la Coupe du Monde 2014 dévoilé pendant la journée internationale d'action 'Stop Belo Monte!'

Commenter cet article