Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

Gaz de schiste : Si ce n'est pas "béton" ça !!! - Eau de Paris s’oppose aux gaz de schiste sur ses aires de captage d’eau potable, c'est à dire Cézy et Dicy !!!

14 Octobre 2014, 16:34pm

Publié par c3v maison citoyenne

   l'ADENY : Article contre le gaz & huile de schiste.

http://adeny.overblog.com/tag/gaz%20de%20schiste/

 

______________________________________________

"Eau de Paris" s’oppose aux gaz de schiste sur ses aires de captage d’eau potable

1024px-Marcellus_Shale_Gas_Drilling_Tower_1_crop

logo[1]Communiqué de presse de Eau de Paris.

Célia Blauel, Présidente d’Eau de Paris, demande le retrait du projet de recherche d’hydrocarbure sur les aires d’alimentation de captage d’eau potable gérées par la régie municipale de la ville de Paris.

Dans le cadre de la consultation publique ouverte le 19 septembre 2014 par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie sur les demandes de permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dit permis de « Cezy » et de « Dicy », Eau de Paris alerte sur les risques majeurs de contamination des eaux que représente l’octroi de ces permis.

Une partie majeure du périmètre du « permis de Cézy » s’étend sur les aires d’alimentation de captages des sources dont Eau de Paris assure la gestion. Ces sources contribuent à l’alimentation en eau potable de la capitale et de communes de l’Yonne et nécessite une constante protection afin de les préserver de tout type de pollution.

La réalisation du projet de forage comme celui proposé par la société Bluebach Ressources, qui fait l’objet de cette consultation, aurait des effets désastreux sur la qualité de la ressource en eau. Le territoire visé est en effet un territoire stratégique pour Eau de Paris. Une partie des captages a été classée prioritaire au titre du Grenelle de l’environnement et des actions innovantes, comme le développement de l’agriculture biologique, y sont menées pour protéger durablement la ressource.

Pour Célia Blauel : « La responsabilité d’Eau de Paris est d’assurer un approvisionnement en eau potable de qualité à tous les Parisiens. C’est pourquoi je demande expressément à la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie le retrait immédiat de ce projet et qu’aucune autorisation de travaux ne puisse être délivrée à l’avenir sur les aires d’alimentation de captage d’eau potable ».

__________________________

Article AFP Paru dans l'Yonne Républicaine du mercredi 15 octobre 2014

Eau de Paris très inquiète d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne

Lu 642 fois

Eau de Paris, opérateur public en charge de la distribution de l'eau dans la capitale, demande mardi à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal "le retrait immédiat" d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne en raison de "risques majeurs de contamination des eaux". (Photo d'illustration).  - SALESSE Florian

Eau de Paris, opérateur public en charge de la distribution de l'eau dans la capitale, demande mardi à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal "le retrait immédiat" d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne en raison de "risques majeurs de contamination des eaux". (Photo d'illustration). - SALESSE Florian

Eau de Paris, opérateur public en charge de la distribution de l'eau dans la capitale, demande mardi à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal "le retrait immédiat" d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne en raison de "risques majeurs de contamination des eaux".
"La responsabilité d'Eau de Paris est d'assurer un approvisionnement en eau potable de qualité à tous les Parisiens", écrit sa présidente, Célia Blauel, dans un communiqué. "C'est pourquoi je demande expressément à la ministre de l'Ecologie le retrait immédiat de ce projet et qu'aucune autorisation de travaux ne puisse être délivrée à l'avenir sur les aires d'alimentation de captage d'eau potable", poursuit-elle. 
 
Onze dossiers de permis de recherche de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux "conventionnels" et sans avoir recours à la fracturation hydraulique - interdite par la loi - sont actuellement proposés à la consultation publique. Ces demandes concernent notamment l'Aisne, le Loiret, les Landes, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, l'Yonne, la Seine-et-Marne, les Vosges et le Bas-Rhin. 
 
Selon Eau de Paris, une "partie majeure du périmètre du permis de Cézy", dans l'Yonne, "s'étend sur les aires d'alimentation de captages des sources dont Eau de Paris assure la gestion", et "la réalisation du projet de forage comme celui proposé par la société Bluebach Ressources (...) aurait des effets désastreux sur la qualité de la ressource en eau". 
 
Eau de Paris "alerte sur les risques majeurs de contamination des eaux que représente l'octroi de ces permis", insiste le communiqué. Cet appel vient s'ajouter à ceux de la quarantaine de collectifs opposés aux hydrocarbures de schiste qui ont demandé à Mme Royal de rejeter toutes les demandes de permis. Ils les soupçonnent de porter, en réalité, sur des hydrocarbures non conventionnels, comme le gaz de schiste. 
 
Au début du mois, Ségolène Royal a rejeté une demande de permis de forage dans le parc naturel du Luberon en raison des "risques de dégradation de l'espace naturel".
 
AFP

_____________________________

Présentation Gaz de schiste sur radio Stolliahc ce 15/10/2014

http://radiostolliahc.fr/infos/journalmatin151014.mp3

En attente du lien... :  http://www.radiostolliahc.fr/divers/actustol1015_beltrami1.mp3

 

AuxerreTV

Eau de Paris est très inquiète d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne

Eau de Paris, opérateur public en charge de la distribution de l'eau dans la capitale, demande à la ministre de l'Ecologie "le retrait immédiat" d'un projet de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne. Il existerait des "risques majeurs de contamination des eaux".

La société Hess Oil a été déboutée en novembre 2013 par le ministre de l'Écologie (DR)

 

"La responsabilité d'Eau de Paris est d'assurer un approvisionnement en eau potable de qualité à tous les Parisiens", déclare sa présidente, Célia Blauel. "C'est pourquoi je demande expressément à la ministre de l'Ecologie le retrait immédiat de ce projet et qu'aucune autorisation de travaux ne puisse être délivrée à l'avenir sur les aires d'alimentation de captage d'eau potable", précise-t-elle mardi 14 octobre 2014.

Onze dossiers de permis de recherche sont actuellement proposés à la consultation publique. Ils portent sur des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux "conventionnels" et sans avoir recours à la fracturation hydraulique – interdite par la loi -.
Ces demandes concernent notamment l'Aisne, le Loiret, les Landes, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, l'Yonne, la Seine-et-Marne, les Vosges et le Bas-Rhin.

Une "partie majeure du périmètre du permis de Cézy", dans l'Yonne, "s'étend sur les aires d'alimentation de captages des sources dont Eau de Paris assure la gestion".

L’opérateur public chargé de distribuer l'eau dans la capitale estime que "la réalisation du projet de forage comme celui proposé par la société Bluebach Ressources (...) aurait des effets désastreux sur la qualité de la ressource en eau". Eau de Paris "alerte sur les risques majeurs de contamination des eaux que représente l'octroi de ces permis".

 

La pression augmente d'année en année pour aller fouiller dans les sous-sols

Au mois de novembre 2013, Philippe Martin, le ministre de l'Écologie, a décidé de refuser d'autoriser le transfert au profit de la société Hess Oil de sept permis exclusifs de recherches d'hydrocarbures situés dans le bassin parisien, dont un à Joigny dans l'Yonne.

Certains permis, comme celui dit de « Château-Thierry », posent la question de savoir si l'on peut aujourd'hui, compte tenu de l'interdiction générale et absolue de recourir à la fracturation hydraulique posée par la loi du 13 juillet 2011, autoriser la mutation d'un permis dont les objectifs initiaux étaient incontestablement et exclusivement d'explorer des huiles et gaz de schiste. C'était le principal argument des opposants à cette cession des permis pétroliers.

" Même si la société Hess Oil a déclaré, afin de se conformer à cette loi, qu'elle ne l'utiliserait pas, les roches-mères visées par cette société dans ses demandes de mutation ne pourraient être explorées que par cette technique interdite sur le territoire national", rappelle le ministère.

 

Projet d'enfouissment de gaz comprimé

Dans l'Yonne, Sens, Joigny, Toucy, Perreuse et Auxerre sont concernés par un vaste projet d'enfouissement de gaz carbonique comprimé, profondément dans le sous-sol au niveau des roches calcaires.

Nom du projet : PICOREF chapeauté par l'Agence nationale de recherche (ANR) projet qui concerne le bassin parisien et notamment le Nogentais dans l'Aube où sont menés les tests.

 

Le sous-sol de l'Yonne va-t-il stocker du gaz carbonique comprimé ? VIDEO

 

PiCOREF, le projet de stockage de gaz carbonique inquiète VIDEO


Du CO2 stocké dans le sous-sol de l'Aube et de... par AUXERRETV

__________________________________

Vous trouverez l'article de AuxerreTV ici :

http://www.auxerretv.com/content/index.php?post/2014/10/14/Eau-de-Paris-est-tr%C3%A8s-inqui%C3%A8te-d-un-projet-de-recherche-d-hydrocarbures-dans-l-Yonne

______________________________________

Nous allons avoir tout notre temps pour aider les copains...?

 

Mots-clés : , , ,

Commenter cet article