Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

UNE BOMBE ! Avec l'aide de la SOCIETE GENERALE, 1,8 milliard de tonne de CO2 risquent d'être rejetés dans l'atmosphère

13 Octobre 2014, 06:50am

Publié par c3v maison citoyenne

Le changement climatique ne tombe pas du ciel !

Explication en vidéo :

BAYONNE : du charbon déversé devant une banque contre un projet minier en Australie - témoignages.

Les 3 kangourous de Bayonne ont fait des petits…Ce samedi 11 octobre à Paris, 30 kangourous ont distribué des milliers de tracts dénonçant l’implication de la Société Générale dans le projet Alpha Coal en Australie.
Alpha Coal est une véritable bombe climatique qui menace la planète entière, en plus de risquer de détruire la Grande Barrière de Corail.
En juin dernier, Bizi avait déversé 1,8 tonne de charbon devant le siège régional de la Société Générale à Bayonne, pour exiger son retrait de ce projet climaticide. Devant le refus de la banque de revenir sur son implication dans ce dangereux chantier, les Amis de la Terre, ATTAC-France et Bizi ont décidé de relancer une campagne de pression sur la Société Générale, en lui donnant une ampleur exceptionnelle, et en la menant si besoin jusqu’à la COP21 qui aura lieu à Paris fin 2015.

alpha1

Le 6 décembre 2014, marchons sur les Société Générale !

Les 30 kangourous qui ont manifesté hier à Paris ont appelé les citoyens se sentant concernés par la lutte contre le chaos climatique à organiser, dans leur villes et territoires respectifs, des marches reliant les différents agences de la Société Générale le samedi 6 décembre 2014, pendant la COP20 de Lima. Il s’agira de marcher entre différentes agences de la banque climaticide pour exiger son retrait du projet Alpha Coal.
Vous aussi, fixez dans votre ville un lieu et une heure de rendez-vous pour démarrer une telle marche pour le climat le samedi 6 décembre.
Ensemble, nous empêcherons la Société Générale de larguer une bombe climatique.

STOPPONS ALPHA COAL

 

ACTION !

alpha2

Commenter cet article