Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

BISPHENOL A - PETITION URGENTE

16 Novembre 2012, 14:02pm

Publié par Collectif d'action des 3 vallées

bisphenol.jpg

 

 

Reseau-env.-sante.jpg

reseau-environnement-sante.fr/

 

enfant 9

Pétition "change.org"

 

Des millions d'enfants risquent d'être exposés aux dangers du Bisphénol A présent dans les conditionnements alimentaires, à moins que les citoyens ne se fassent entendre.

Il y a quelques semaines, une pétition demandant l'interdiction de ce produit responsable de maladies et perturbations hormonales a été entendue: les sénateurs ont voté une loi interdisant les usages alimentaires du Bisphénol A.

Mais sous la pression des lobbies industriels,

ils ont reporté la date d'interdiction de plus d'un an. 

Les ustensiles et produits alimentaires ne seraient débarrassés du bisphénol qu'en juillet 2015 au lieu de janvier 2014. Pour le Réseau Environnement Santé, mobilisé sur le sujet, il est urgent d'agir : les députés se réunissent dans quelques jours pour voter définitivement la loi.

                      

Signez la pétition

 

                                                        (((((((((((((((((((((((((((((((((((()))))))))))))))))))))))))))))))))))))))


Le Réseau Environnement Santé a donc lancé une pétition demandant aux députés français de rétablir l'interdiction du bisphénol A au 1er janvier 2014. Ils leur remettront directement les signatures la veille du vote final pour leur montrer que les citoyens refusent ce report. 

 

Selon cette association, rien ne semble justifier ce report de l'échéance : les solutions de remplacement sont nombreuses et disponibles commercialement ; plusieurs grandes marques les ont déjà adoptées. Pendant les 18 mois du report, ce sont près de 1 245 000 enfants qui vont naître en France après avoir subi les effets nocifs du Bisphénol A dans le ventre de leur mère.

La mobilisation dans les prochains jours est le meilleur espoir : le Réseau Environnement Santé indique que si les députés voient que les citoyens ont les yeux braqués sur eux, ils n'auront d'autre choix que de rétablir l'échéance initiale de la loi au 1er janvier 2014. Pour cela, des milliers de voix sont nécessaires.

Signez la pétition pour refuser d'être empoisonnés 18 mois de plus.

Merci d'agir pour le changement

"Benjamin et toute l'équipe de Change.org"


  MESDAMES ET MESSIEURS LES DÉPUTÉS, PROTÉGEZ PLUS D'UN MILLION D'ENFANTS DU BISPHÉNOL A !


Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien : une substance chimique industrielle qui perturbe le système hormonal. Ce dernier associe plusieurs de nos organes dans la sécrétion et la régulation des hormones, qui sont les messagers chimiques naturels indispensables au développement et au bon fonctionnement du corps. Dans les premières étapes de la vie, nos hormones jouent un rôle crucial dans le développement physiologique de l'individu : l'exposition de l'embryon, du fœtus ou du nourrisson à de très faibles doses de perturbateurs endocriniens peut entrainer des impacts irréversibles sur sa santé future.

Les travaux scientifiques récents associent, chez l'animal, l'exposition à de faibles doses de BPA dans le ventre maternel à des pathologies diverses : hyperactivité et troubles du comportement, obésité, tumeur des glandes mammaires, prostate et cancer. Chez la femme, le bisphénol A peut favoriser une puberté précoce, chez l'homme, il entraîne une baisse la qualité du sperme par une diminution du nombre de spermatozoïdes et une augmentation des risques de déficience sexuelle. Il favoriserait aussi l'apparition du diabète, augmenterait les chances d'infertilité, engendrerait des troubles cardio-vasculaires et rendrait moins efficace le traitement par la chimiothérapie lors d'un cancer.

 

On considère que la voie alimentaire constitue la première source d'exposition au BPA : le BPA est présent dans les plastiques en polycarbonate et dans les résines appliquées en surface interne des boites de conserve et des canettes de boisson.

La bonne nouvelle, c'est que l'Assemblée Nationale et le Sénat se sont prononcés à l'unanimité pour l'interdiction des usages alimentaires du BPA. Mais le processus réglementaire a pris du retard et sous la pression des milieux industriels, les sénateurs ont reporté l'échéance prévue de 18 mois. Au lieu du 1er janvier 2014, nos ustensiles et produits alimentaires ne seraient débarrassés du bisphénol A qu'au 1er juillet 2015.

Rien ne justifie ce report de l'échéance : les solutions de remplacement sont nombreuses (verre, inox, brique cartonnée, autres plastiques) et disponibles commercialement ; plusieurs grandes marques les ont déjà adoptées. Pendant ces 18 mois, ce sont près de 1 245 000 enfants qui sont appelés à naître en France et qui seront exposés inutilement dans le ventre maternel via l'alimentation de leurs parents.

 

Le Bisphénol A est un scandale sanitaire qu'il faut faire cesser au plus vite. C'est le moment d'agir: les Députés de l'Assemblée Nationale se réunissent dans quelques jours pour voter définitivement la loi interdisant les usages alimentaires du BPA. Nous leur demandons d'œuvrer pour le rétablissement de l'échéance initiale de la loi au 1er janvier 2014.


Organisations signataires :

Rassemblement Pour la Planète (RPP) - Réseau Environnement Santé (RES) - Générations Futures - Ecologie sans frontières (ESF) - Agir Pour l'Environnement (APE) - Association Toxicologie Chimie (ATC) - WECF France - Santé Environnement Rhône Alpes (SERA) - CRIIGEN - Appel de la Jeunesse - SOS MCS - Comité Développement Durable en Santé (C2DS) - CNMSE - Non au Mercure Dentaire (NaMD) - WWF France - CNIID


Bulletins de veille scientifique "Bisphénol" du RES :
http://reseau-environnement-sante.fr/category/ressources/veille-scientifique/bisphenol-a/

Brochure grand public du RES sur les perturbateurs endocriniens :
http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2011/06/Brochure_PE_RES_2012.pdf

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Commenter cet article