Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

NUCLEAIRE: LE RISQUE ALLEMAND...

13 Août 2011, 06:35am

Publié par C3V

Un risque pour notre sécurité?

centrale-de-nuit.jpg

altruisme ? politique ? inconcience ? idées courtes ?

Une analyse sur titre 1160408

 

L'Allemagne a annoncé, en mai, sa volonté de sortir du nucléaire à horizon 2022. Le pays est la première grande puissance industrielle à renoncer à l'énergie nucléaire. Selon Cédric Matthews, 1er secrétaire du Mouvement républicain et citoyen, cette décision pose deux problèmes.

"L’Allemagne a décidé l’arrêt de sa production électrique par l’intermédiaire de l’énergie nucléaire, et compte substituer une partie de cette production par l’importation de gaz en provenance de la Russie.

Deux critiques peuvent être émises à ce sujet :
La première, classique et contrevenante au bon comportement pour réduire le réchauffement climatique, l’utilisation du gaz plutôt que l’énergie nucléaire va accroître la production de CO2.
gaz-russe.jpg
La deuxième est moins connue mais  commence à être médiatisée notamment dans la presse allemande  (magazine FOCUS du 1/08/2011). La Russie qui compte exporter une grande partie de son gaz vers l’Europe va construire en toute hâte 36 nouveaux réacteurs d’ici 2030 pour contrebalancer l’énergie expédiée vers le marché européen.  La réflexion pourrait nous pousser à nous raisonner en pensant que le CO2 produit en Allemagne ne le sera pas en Russie qui a choisi le mode nucléaire de la  production électrique. L’équilibre est ainsi respecté à l’échelle de ces deux pays. Or, l’article du magazine Focus révèle que les centrales en cours de construction et celles qui vont suivre, le seront en négligeant les normes de sécurité pour réaliser des économies et forcer la rentabilité à son maximum.
 
Le choix allemand fait glisser dans la main d’opérateurs incontrôlables, la construction et l’exploitation de centrales nucléaires de mauvaises factures ou de mauvaises générations. Il est regrettable que l’abandon allemand de son secteur nucléaire, faisant suite à la catastrophe naturelle de Fukushima ayant entrainé le premier accident nucléaire majeur du XXIe s, se soit fait en dehors de toute stratégie européenne concertée.
 
Ce choix doit être  revu par l’Allemagne mais aussi par l’Italie, qui devraient s’engager au développement de centrales de dernière génération sur leurs territoires au lieu de laisser adopter par la Russie une stratégie économique poussant à construire chez elle des centrales potentiellement à risque.
Ce choix politique non concerté avec la France, est lourd de conséquences et s’il se prolongeait par un effet domino à l’abandon du nucléaire en France dans le cadre d’un accord gouvernemental  entre Parti Socialiste et Europe Ecologie, pourrait bien intéresser  la Russie à renforcer sa politique de construction de centrales à bas coût.

Un modèle de construction et d’exploitation de centrales nucléaires doit être imposé au reste du monde.  La France, peut et se doit de peser pour préserver l’EPR de dernière génération et limiter la construction de centrales à bas coûts qui seront des bombes à retardement. Nous sommes arrivés à la ligne de partage des eaux entre deux mondes, le premier reposant sur la connaissance et la raison impulsées par les états, le second aspirant à l’enrichissement personnel et des mafias, reniant la durée et le bien commun.
                                   bougie-2.GIF
Il est de notre responsabilité de choisir  si nous voulons  être  assis sur une poudrière nucléaire géante créée  aux portes de l’Europe par  un renoncement à la raison qui nous aurait été  dicté par l’appât du gain électoral."

Commenter cet article