Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

SOIREE DEBAT Susan George - les photos de la soirée !!!

12 Décembre 2012, 11:31am

Publié par Collectif d'action des 3 vallées

xSusan-George 2608

 

C3V-JOIGNY.PNG

 

c3v MAISON CITOYENNE

 

et la VILLE de JOIGNY

 

PRESENTENT, LE

 

   Mercredi 28 novembre 20h00  

 

                                                                  

   
SUSAN GEORGE

 

à propos de son livre

 

 

        <<Cette fois,

                     

                         

                 en finir avec


           

        la démocratie>>

 

        

                            "LE RAPPORT LUGANO II"

 

Les photos de la soirée !


xSusan-George 2585

Les spectateurs/acteurs peu à peu remplissent la salle...

xSusan-George 2586


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

déjà beaucoup de monde est arrivé en avance...

xSusan-George 2590et juste à l'heure, comme toute les grandes dames... Susan George

 

xSusan-George 2591

 

xSusan-George 2592

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Susan georges accueillie par Claude Grosset, président du C3V-Maison citoyenne, Alain Raymond (l'autre gauche) et Pascal Paquin deco-rédacteur de l'Yonne l'Autre et du VARNE

xSusan-George 2593

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant ce temps, la salle s'est presque remplie. Près de 160 personnes !!!

xSusan-George 2595


Des studieux qui prennent des notes...

xSusan-George 2599

 

d'autres qui ont déjà le livre semble-t-il ?

xSusan-George 2597

et Susan George qui hypnotise son public par la simplicité et la

fermeté de ses propos.

xSusan-George 2601une salle studieuse et pénétrée...

xSusan-George 2603

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2606

xSusan-George 2607

Susan George est à l'écoute de toutes et de tous même et surtout des avis contraire qui poussent plus loin le débat.

xSusan-George 2608

xSusan-George 2598                  

Il fallait bien que cela se termine...

xSusan-George 2611

Susan George joue le jeu de la séance d'autographe avec déléctation...xSusan-George 2609

Autour d'un verre, on continue à refaire le monde et à pester contre celui-ci !

xSusan-George 2613

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claude ne se démonte pas et sert impertubablement ses "clients"

xSusan-George 2614

 

 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2616

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2619

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2618

 

 

 

 

 

xSusan-George 2626

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2620

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la votre mesdames ! Je pose le torchon !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

xSusan-George 2622

Il se fait tard mais Susan tient bon ! Nous nous reverrons...

xSusan-George 2628

 

                                   Salutations Madame George.

 

  L'album photo aucomplet:      boutons004

 

 

Débat / pot convivial / participation libre.

 

Capture.PNG

 

 

 

Universitaire franco-américaine, présidente

d’honneur d’Attac-France, engagée dans tous

les combats internationaux contre les effets

dévastateurs de la mondialisation capitaliste,

elle sera parmi nous pour nous présenter son livre.

 

Le thème:

 

Une politique fiction.


Une dizaine d’experts triés sur le volet par des commanditaires
anonymes, mais ne faisant pas mystère de leur influence sur

les affaires du monde, sont réunis dans une luxueuse villa

sur les hauteurs du lac de Lugano, en Suisse. Ils ont pour

mission de rédiger un rapport qui doit lui-même rester secret.

Pour la plupart, on leur avait déjà demandé, il y a une dizaine

d’années, d’écrire ce que la postérité a retenu sous le nom

de Rapport Lugano.

Cette fois, la question à laquelle leur travail doit répondre est celle-ci :

« Vivons-nous un enchaînement inévitable de crise, déclin et chute finale du monde occidental tel que nous l’avons connu, ou la gestation d’une “renaissance” du système capitaliste, qui en sortira renforcé ?

Que pouvons-nous faire pour encourager cette renaissance ? »

La discrétion imposée aux experts leur autorise une franchise totale, car leurs propositions, si elles venaient à être connues, ne seraient pas du goût de tout le monde. Selon eux, il est en effet grand temps d’en finir, entre autres perspectives, avec la démocratie. Les experts croient savoir comment procéder pour assurer le triomphe du capitalisme occidental : ce Rapport Lugano II est leur réponse.

Elle est vertigineuse.


Le débat : Comment résister aujourd’hui au désastre écologique et à l’horreur économique de la mondialisation capitaliste ?


En coorganisation avec      attac

 

Susan GEORGE sur France Culture

 

  Un clic pour agrandir l'article !


  Un 2ème clic = plus gros !


22.jpg

 

 

Susan_George_Kirchentag_Cologne_2007.jpgOn l’appelle « Grand-mère courage » : Susan George est née ......... un jour, il y a environ 70 ans, en Amérique, Américaine de Naissance, Française de choix, politologue et grand-mère de quatre petits-enfants.

Elle parcourt le monde, de sommet international en forum social mondial. Et ce 8 novembre 2004, elle vient spécialement pour les castelbriantais.

Susan George dénonce depuis longtemps un « gouvernement mondial » non élu et non légitime qui imprime les objectifs et le calendrier du libéralisme actuel. Elle va jusqu’à l’accuser de favoriser l’éclatement des guerres.

Susan George dirige l’Observatoire de la mondialisation à Amsterdam et est également vice-présidente de ATTAC [association pour une Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyens].

Elle a écrit de nombreux livres comme Comment meurt l’autre moitié du monde et L’effet boomerang , Le Rapport Lugano (Fayard, 2000) et dernièrement La mondialisation libérale (avec Martin Wolf, Grasset / Les Echos, 2002) et Un autre monde est possible si...(Fayard, 2004).

Grande dame, elle se montre égale d’humeur, pleine d’esprit et de courtoisie, sereine et critique à la fois.

Elle condamne les violences commises, comme à Gôteborg en 2001, parce qu’elles font le jeu de l’adversaire, entretiennent une culture vénéneuse, brisent les engagements pris (et toute confiance démocratique ).

« Ce n’est pas révolutionnaire de diviser le mouvement social et d’aliéner les alliés potentiels, ce n’est pas révolutionnaire de susciter de la sympathie pour nos adversaires et de s’opposer à toutes les mesures partielles comme la Taxe Tobin en attendant le Grand Soir.

C’est idiot et contre-productif ». dit-elle

De la dette à la faim, en passant par les multinationales et les organisations internationales à sigle (FMI, OMC) Susan George a construit avant l’heure l’agenda de l’altermondialisme. Elle est convaincue qu’il faut du contrôle politique, de l’Etat providence contre la privatisation et de l’initiative économique afin de proposer un plan de sauvetage pour le Sud du monde.

Sur la guerre, celle des Etats, elle a écrit une des plus virulentes polémiques de ces dernières années (Le rapport Lugano Edition Fayard, Paris).

 

Un autre monde est possible : oui oui !!!

Un autre monde est possible : c’est le slogan qui résume toute l’espérance du mouvement altermondialiste. Mais à quelles conditions ce monde pourra-t-il advenir ?

En étudiant ces « si... », Susan George s’adresse aussi bien aux citoyens qui se sont déjà engagés dans la lutte pour une justice globale qu’à ceux qui hésitent encore à la rejoindre, ou aspirent seulement à mieux connaître ce phénomène social radicalement nouveau.

Elle fait comprendre en quoi consiste la mondialisation néolibérale et quels sont ses effets désastreux, pour les peuples comme pour la planète ; elle suggère également des stratégies pour la faire échouer.

En des termes très clairs, n’hésitant pas à faire appel à son expérience personnelle - tirée de trente ans de lutte contre la faim dans le monde, la dette, la pauvreté et ceux qui les perpétuent -, l’auteur présente les propositions du mouvement, mais aussi les impasses et les écueils qu’il lui faudra éviter pour durer.

Elle communique surtout sa profonde croyance dans la créativité humaine et dans la capacité de la démocratie à vaincre l’« horreur » économique et écologique du néo-libéralisme.

 

Susan George France Culture

 

Trouver la salle Claude Debussy à Joigny:

plan-joigny-debussy-1.JPG

Commenter cet article