Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

LEGISLATIVES: Tri électif : les ONG interpellent les candidats ...

8 Juin 2012, 17:17pm

Publié par Collectif d'action des 3 vallées

CNIID

A l’occasion des élections législatives, dont le 1er tour se déroulera ce dimanche 10 juin, le Cniid a voulu interpeller les candidats aux tant convoités sièges parlementaires, afin de connaître leurs positions sur la problématique des déchets.

Le Cniid a pris contact avec les différents partis via une lettre co-signée par les ONG Agir pour l’environnement, les Amis de la Terre et le RAC–F ; accompagnée des propositions déjà publiées « Vers une nouvelle et nécessaire politique des déchets ». Quelques oreilles ont su se montrer attentives :

Le parti Europe Ecologie les Verts (EELV) qui a été le plus réactif sur cette problématique, a formulé son positionnement en reprenant une partie des éléments de réponse qui avait été faite par l’ex-candidate Eva Joly au moment des présidentielles, et cela au nom de tous les candidats [1]. Soulignons que la promotion des CSR [2] présente dans le document initial ne figure plus dans le nouveau document de positionnement (voir réponse générale EELV). Certains candidats se sont également investis, en ajoutant à la réponse nationale, l’importance de politiques territoriales prenant en compte les spécificités locales de chaque circonscription [3] (voir réponses candidats EELV).

Le Parti Socialiste, le Front de Gauche ainsi que la Lutte Ouvrière ont bien manifesté leur volonté de se positionner, mais malgré de nombreuses relances, aucune réponse ne nous est parvenue.

Le Front National ainsi que l’UMP, n’ont pas trouvé utile de relayer les propositions à leurs différents candidats. L’UMP spécifiant que la réponse de Nicolas Sarkozy lors des présidentielles était suffisante. Pour rappel, il ne s’était pas attardé sur sa position, m’étant en avant que le bilan du Grenelle était satisfaisant (voir réponse N. Sarkozy).

Parce que les élections législatives sont aussi des élections à fort enjeu local, cette action fut accompagnée de nombreuses autres, menées à bien par plusieurs citoyens et associations locales [4].
Dans les réponses reçues, les candidats se sont montrés attentifs aux préoccupations citoyennes en abordant souvent la sensibilisation, l’obsolescence programmée ainsi que la fiscalité environnementale. La nécessité d’évoluer vers une société du recyclage, de réparabilité et de réutilisation, paraît être compris de la plupart.

Reste à voir si les députés une fois élus sauront demeurer attentifs à la problématique déchets, qui reste aujourd’hui essentiellement de compétence locale, trouvant toute sa légitimité au milieu des débats législatifs. Il parait primordial, contrairement au Grenelle de l’environnement de 2007, que le gouvernement implique ce « pouvoir législatif » et cela suffisamment en amont dans le processus de concertation, indispensables au changement, mot très à la mode en ce moment…

Contact : severine@cniid.org

 

[1] Estimant que « les candidats représentent un même parti et donc un même programme »

[2] Combustible solide de récupération (voir notre article)

[3] Certain candidats restent cependant partagés sur le tri mécano-biologique et la valorisation énergétique issue de l’incinération

[4] Notamment les associations ACCIDE, ADENCA, la Coordination Déchets Midi Pyrénées …

  Réponse générale d’EELV
  Réponse de Nicolas Sarkozy
  Réponses des candidats EELV
  Réponses des candidats aux associations locales

Commenter cet article