Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
c3v Maison citoyenne - JOIGNY - YONNE

DECHETS DE L'YONNE - ENQUETE PUBLIQUE - Octobre/novembre

15 Janvier 2013, 08:33am

Publié par C3V Maison citoyenne

Il y a quelques semaines est paru discrètement un petit article dans nos journaux, parlant d'enquête publique sur octobre/novembre et de déchets, sans guère d'information autre que les dates et lieux de consultation de la dite enquête.

où la panique chez certain


      " LE LOUP REVIENT !       

"CHEZE DEHORS !"


D'une part, ce cher Chèze n'est plus qu'un déchet dans sa propre société puisqu'il a été racheté par deux fois par une entreprise (faisant dans l'environnemental, n'en doutons pas" puisque recycleuse de papier entre autre), d'autre part, c'est plutôt l'inverse que l'on nous demande de choisir,(ou d'approuver) avec quelques conditions cependant. (à lire dans l'enquête - il faudra bien encore enterrer les déchets ultimes quelque part.) vu qu'il s'agit de mieux recycler, de ramasser le recyclable au porte à porte, le tout, intégré dans un plan global,(PDEDMA) mais dont les décisions, elles aussi, seront prises au porte à porte, si j'ose dire !

Voici donc un article très intéressant et très complet qui vous en dira plus et dans le détail ...

A noter que le C3V est partie prenante dans les débats en cours en tant qu'association agréée pour la protection de l’environnement,

barre-arc-en-ciel-copie-1.gif

Élimination des déchets, tous les Icaunais sont concernés


Le projet de Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés est destiné à donner des orientations aux communes ou intercommunalités. Il a été soumis à enquête administrative pendant l’été. Celle-ci sera suivie d’une enquête publique en octobre et novembre prochains avant son adoption définitive début 2011.

Le Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA) a pour vocation d’apporter des orientations et de fixer des objectifs mais non de prendre des décisions qui sont du ressort des Communes et Groupements de communes, seuls compétents en matière de collecte et de traitement des déchets ménagers et assimilés. Dans l’Yonne, les acteurs de l’élimination et du traitement des déchets sont nombreux. On recense pas moins de 51 collectivités – en grande majorité des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) – en charge de cette mission : Communautés de communes, Syndicats mixtes, Ententes intercommunales, Sivom(1), Sivu(2), Syndicats intercommunaux et Syndicats de communes. En outre, sept petites Communes ont choisi de gérer elles-mêmes leurs déchets. Le traitement et la valorisation des déchets sont réalisés par des grands groupes (Sita, Coved, Véolia) ainsi que par des PME.

Les deux précédents PDEDMA, réalisés en 1995 et 2003, vont être révisés. Le processus de révision a été lancé en juin 2009 sous la houlette de la Commission consultative du Plan composée d’une quarantaine de membres. "Durant l’été et l’automne 2009, des élus départementaux, épaulés par deux cabinets d’études spécialisés et les services départementaux, ont consulté tous les acteurs concernés par la problématique des déchets. Ont été associés toutes les associations agréées pour la protection de l’environnement, les collectivités, les chambres consulaires, l’Ademe(3) et l’État," souligne Michel Courtois, le Président de la 6e commission "Environnement et Développement des énergies renouvelables".

De cette consultation, ont émergé des scénarios qui ont été étudiés attentivement par tous les acteurs impliqués pour aboutir à un projet de Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés. Ce document a été approuvé le 25 juin à l’unanimité par l’assemblée plénière du Conseil Général. Il a été soumis à enquête administrative pendant l’été. Celle-ci sera suivie d’une enquête publique en octobre et novembre prochains.


 Les objectifs du projet de PDEDMA pour les déchets ménagers


"Il s’agit d’abord de réduire au maximum les volumes de déchets produits, insiste Emmanuel Boursault, directeur de l’Action économique et des Politiques territoriales au Conseil Général. Le Département va mettre en place un plan de prévention en liaison avec les Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Dans les campagnes par exemple, il est possible de revaloriser les déchets organiques(4) dans l’espace naturel par compostage. En ville, des composteurs peuvent être installés dans les jardins des pavillons ou aux pieds des immeubles. Tous les Icaunais doivent se sentir impliqués. Si chacun traite correctement ses déchets, la revalorisation de ces derniers est nettement plus facile. Plus on traite à domicile ou en amont, moins le coût est élevé pour la collectivité." Il faut savoir que la taxe générale d’activité polluante (TGAP) va augmenter de façon substantielle d’ici 2013 pour passer de 7,30 euros la tonne en 2007 à 40 euros la tonne en 2013. Le Plan adopté par l’Assemblée départementale a déterminé des objectifs chiffrés en matière de recyclage. Le taux de recyclage matière et organique qui était de 25 % en 2008, devrait atteindre 47 % en 2020.

Les autres objectifs du nouveau Plan ? Augmenter le taux de tri sélectif, accroître le recyclage des fractions fermentescibles des ordures ménagères et la valorisation des déchets d’assainissement. "Il faut absolument que les Icaunais prennent conscience qu’il va leur falloir trier tant les fermentescibles que les matières recyclables de façon à diminuer le coût de l’élimination des déchets et leur impact sur l’environnement. En outre, le plan de prévention qui sera mis en place par le Conseil Général, avec la participation active des EPCI compétentes, devrait réduire de façon sensible la quantité des déchets", insiste Michel Courtois.

INTERLUDE...   (explications du tri)

  Suite page 2   boutons037

 

 

 

Commenter cet article